Une seule planète
Une Seule Planète, pour des transitions solidaires Bouton menu

Coopérative Coopain bouton Facebook bouton Twitter

Publié par Villalard
Une économie par tous, pour tous Des solutions pour une justice climatique
commerce équitablechocolatcacaocoopérative


Contexte de l'initiative

Près de 40 millions d’individus vivent de la culture du cacao. Plus de 90% d’entre eux sont des paysans qui exploitent moins 10 hectares et gagnent moins de 5 dollars par jour et par travailleur. Le cacao, troisième marché alimentaire mondial (après le café et le sucre), est très rarement produit par des entreprises ou des grandes plantations, il est presque exclusivement issu de petits producteurs. Face à cette extrême concentration des entreprises à l’aval de la filière cacao, les petits producteurs sont atomisés, dispersés, sans capacité d’agir pour défendre leurs intérêts. Au cours des deux dernières décennies, le retrait des Etats dans la régulation des filières a contribué à creuser cette asymétrie entre producteurs et industriels. Cette situation explique qu’en valeurs ajustées, les prix réels perçus par les producteurs ont été constamment en baisse depuis les années 70. Avec des revenus de 100 à 500 USD par an et par travailleur, les familles de cacaoculteurs sont restées dans une grande précarité. Les plus fragiles d’entre-eux parce qu’ils ont moins de terre et une trop faible productivité se situent en dessous du seuil de pauvreté. Ces situations sont aggravées par la forte volatilité des cours mondiaux du cacao.

Détail du projet

Située au Pérou, la coopérative agricole de COOPAIN (Cooperativa Agraria Industrial Naranjillo) basée à Naranjillo fut créée le 20 décembre 1964 avec comme but pour les agriculteurs de se passer des intermédiaires qui s’accaparaient une part importante des richesses et donc de manufacturer les produits directement sur les lieux de production. Le premier président du conseil d’administration fut Don Leoncio Lescano Alva et le premier président du conseil de vigilance fut Don Victor Reyes Roca ; ces derniers initièrent le destin de la coopérative agricole Naranjillo. Durant les 46 années de vie institutionnelle de la coopérative, 21 personnes ont occupé le rôle de président du conseil d’administration et 23 présidents ont administré le conseil de vigilance. A partir de l’année 1974, les membres de la coopérative agricole de Naranjillo ont désiré avoir un cacao engendrant une plus grande valeur ajoutée. C’est le 15 Septembre 1985 que ce souhait a été exhaussé grâce à l’appui financier de chaque agriculteur en fonction de ses moyens, grâce au PNUD (Projet des Nations Unies pour le Développement) mais aussi grâce au soutien de la Banque Industrielle et de la Banque Agricole du Pérou.

Succès et perspectives

La création de la coopérative et la démarche de commerce équitable ont permis aux producteurs de Naranjillo de cultiver un cacao plus rémunérateur, de manufacturer directement la production sur place et de percevoir un revenu décent pour leur travail. Cette diversification des sources de revenus s’accompagne aussi d’un respect de l’environnement. Aujourd’hui, la coopérative détient un grand nombre de certifications qui lui confèrent une crédibilité importante sur les marchés internationaux : certification européenne de production biologique, certification étasunienne de production biologique, certification japonaise de production biologique, label Max Havelaar, etc. Aujourd’hui, la coopérative peut compter sur 2741 agriculteurs dédiés à la production biologique pour les marchés américain, européen et japonais. Au sein de Coopain, 284 autres agriculteurs s’occupent spécifiquement du café dédié aux magasins Starbuck, source de revenus importante pour la coopérative.

Localisation

Pérou


Contact





Début du projet : 1964

Galerie photos