Une seule planète
Une Seule Planète, pour des transitions solidaires Bouton menu
Chargement...
Chargement de l'étape en cours...

Impacts sur la santé des paysans et des populations

Le Costa Rica est l'un des plus beaux pays au monde mais ses terres et son eau sont polluées par l'agriculture industrielle de fruits tropicaux, comme l'ananas et la banane...

Paradis empoisonné au Costa Rica - Make Fruit Fair (c)

 

  • Dans les plantations d'ananas, les produits phytosanitaires peuvent être épandus par avion (85% des produits ainsi épandus sont dispersés en dehors des cultures). Ce mode de production entraîne ainsi des dégâts environnementaux (pollution des eaux de surface et souterraines, érosion et acidification des sols) et sociaux (maladie des travailleurs, etc.)

 

  • Pour améliorer les rendements des orangeraies brésiliennes, les sociétés n’hésitent pas à utiliser des pesticides comme le carbenazime, interdit dans l’Union Européenne mais autorisé au Brésil. Résultat : des cueilleurs sont régulièrement intoxiqués, et n’ont d’autre choix que de se taire ou de quitter leur emploi. Le cas échéant, ils sont contraints de trouver eux-mêmes l’argent pour se soigner.

 

  • Bananes  : souvent, aucune précaution n’est prise lors des pulvérisations de produits chimiques (jusqu’à 40 fois par an sur la même plantation), qui sont souvent appliquées par voie aérienne et durant les heures de travail des équipes de terrain. Le manque d’équipements adéquats et de mesures de sécurité protégeant les travailleurs du contact avec les pesticides et fertilisants chimiques entrainent de graves problèmes de santé (stérilité et cancers, problèmes respiratoires, dommages pour les yeux, maladies de la peau, dépression).

 

Pour aller plus loin  : d'autres vidéos et témoignages sur la chaine youtube de Peuples Solidaires - Action Aid ici

Ressources







Fermer le volet
Fermer le volet