Une seule planète
Une Seule Planète, pour des transitions solidaires Bouton menu
Chargement...
Chargement de l'étape en cours...

La participation citoyenne (définitions)

Pascal Goujart, directeur de l'appui aux territoires EPTB Seine Grands Lacs (c)
Nils Ferrand, chercheur à l'IRSTEA (c)
Qu'est ce qu'une enquête publique ? (c)

Une des premières définitions de l’expression “participation citoyenne” que l’on trouve sur la toile est la suivante : “Action d’un individu de s’engager auprès de ces concitoyens dans la poursuite d’un objectif commun” .

La poursuite d’un intérêt commun, nous l’avons bien expérimentée en jouant à Wat-a-game ! Puis, à travers des études de cas présentées par différents intervenants des JESSI, nous avons découvert un peu les acteurs – surtout publics – de la gestion de l’eau en France et les dispositifs qu’ils peuvent utiliser pour impliquer les citoyens. En fin d’après-midi, un atelier « arpentage » nous a permis de confronter ces expériences et exemples à la théorie de la démocratie participative et de la participation citoyenne.

On y apprend qu’il existe deux grands modes de démarches participatives : ‘Concerter, Analyser, Choisir' et ‘Proposer, Ecouter, Requalifer’. Ces deux façons de faire, détaillées dans le texte, sont différentes mais pas exactement opposées : les politiques de l’eau seraient d’ailleurs plutôt « à la croisée » de ces deux modèles. En revanche, les démarches participatives (ou démarches concertées) sont le contraire de la démarche presque archaïque ‘Décider, Annoncer, Défendre’.

Différents niveaux de coopération sont possibles : 

-L'information, qui est la première forme de partage de pouvoir. A noter qu’elle diffère de la communication dans le fait que cette dernière cherche à obtenir l'adhésion du public par des messages orientés.

- La consultation, dont le but est l'écoute mais sans aucune garantie de prise en compte des avis et opinions exprimées.

-La concertation, qui est la co-construction d'une vision commune avec des légitimités en présences qui sont reconnues par tous (techniciens, experts)

-La négociation, qui place les divergences au coeur des discussions

Sans vouloir présenter une liste exhaustive des processus de participation citoyenne, les trois exemples décrits dans le guide de Lisode, une société coopérative spécialisée dans l’ingénierie de la concertation présente trois exemples : le débat public, la conférence de citoyens, et la modélisation d’accompagnement.

Pour bien se rendre compte de ce que la participation citoyenne peut apporter de positif à la société et à l’environnement, il est utile de se pencher de nouveau sur la question de la gestion de l’eau. [vidéo Nils] Cependant, on comprend aussi rapidement que les enjeux et les risques sont assez nombreux. Un dispositif en particulier – l’enquête publique (à ne pas confondre avec le débat public, cf p11 du doc de Lisode) – a été l’objet de points de vue assez contrastés pendant la table-ronde des JESSI. [video enquête publique ci-contre]

L’étape suivante de ce parcours numérique permet d’aller plus loin dans le questionnement et les difficultés associées aux démarches de participation citoyenne. 

 

 

Ressources







Fermer le volet
Fermer le volet