Une seule planète
Une Seule Planète, pour des transitions solidaires Bouton menu
Chargement...
Chargement de l'étape en cours...

Une diversité de sujets accessibles à l'ensemble des participants

Avec plus de 1000 activités sur quatre journées, le FSM permet à la fois d'approfondir des sujets avec lesquels les participants sont familiers mais aussi de découvrir de nouvelles thématiques.Faire ce choix, c’est aussi se donner l’opportunité d’élargir le spectre de ses intérêts et améliorer sa compréhension des enjeux qui traversent le monde actuel.

Mais parfois, au FSM, on ne choisit pas ! On cherche un atelier, on ne trouve jamais la salle où il a lieu, on tourne en rond…et on finit par atterrir là où n’aurait jamais pensé mettre les pieds. Ou encore, induit en erreur par un intitulé flou, on assiste à un atelier qui n’est pas ce que l’on imaginait.

C’est par exemple le cas d’Antoine, qui après avoir assisté à l'atelier « Comment remettre la démocratie au cœur de nos sociétés et impliquer les citoyens ? » s'interroge : « je m’attendais à expérimenter une animation autour de la démocratie. Finalement la parole a été prise par les québécois présents avec un débat : pour ou contre l’indépendance [du Québec]. Cela dit, c’était chouette de mieux comprendre le contexte québécois et de se rendre compte que nos questions de citoyenneté et de démocratie sont partagées. ».

 

Sans titre

Aussi, décidant de se rendre à la grande conférence organisée par le Mouvement Français pour un Revenu de BaseAntoine a pris conscience de l'importance de ce sujet et se demande désormais « Comment intéresser autour de ce sujet ? Comment prendre le temps d’analyser, décortiquer, avec des publics variés ? ».

Décidée à se familiariser avec les logiciels libres, Félicie s'est de son côté rendu à l'atelier « Libérons nos appareils numériques ! Tuto à l’usage des noob sur les logiciels libres et la cyber sécurité » et ne l’a pas regretté. Elle y a notamment découvert le réseau TOR, ce qui a suscité chez elle de vives interrogations : « Mon Dieu, mais on est tous surveillés comme Snowden le disait ?! Comment parvenir à avoir des comportements à la fois « safe » (sans laisse toutes nos données en libre accès) et respectueux de l’environnement (sans être sur 50 serveurs différents) ? ». 

Si découvrir les logiciels libres a quelque chose de très enthousiasmant, il n'en va pas ainsi de tous les sujets. Anaïs en a fait l'expérience en allant à l'atelier sur la « Lutte contre la traite des enfants en post-conflit ». Après le visionnage d'un documentaire ’bouleversant’ et quelques témoignages, Anaïs sort chamboulée de l'atelier et ne peut s'empêcher de continuer à réfléchir :« on ne se pose pas assez la question de savoir si la personne en face de soi est victime de traite... ».

·

 

Ressources







Fermer le volet
Fermer le volet