Une seule planète
Une Seule Planète, pour des transitions solidaires Bouton menu

L’empreinte eau pour plus de transparence bouton Facebook bouton Twitter

Publié par Bouteloup
Droit à la communication et à l’information libre


Contexte de l'initiative

Le calcul de l’empreinte eau a été fait pour la première fois en 2007 par Arjen Y. Hoekstra, professeur de Gestion Hydrique à l’université de Twente (Pays-Bas ) et Ashok Kumar Chapagain directeur scientifique du Water Footprint Network. « Water footprint » ou l’empreinte eau a pour objectif de quantifier notre utilisation de l’eau au travers de nos produits de consommation. Par exemple, combien coûte réellement une tasse de café ? C’est-à-dire en comptabilisant toute l’eau nécessaire pour sa production, sa transformation et son acheminement au lieu de consommation. L’objectif de cette empreinte est de rendre visible ces processus afin de sensibiliser et responsabiliser consommateurs et entreprises pour ainsi enclencher une meilleure gestion de l’eau dans le monde.

Détail du projet

L’empreinte eau se définie comme le volume total d’eau douce utilisée pour produire les biens et services consommés par l’individu, le territoire, l’entreprise, ou la filière. Elle prend en compte l’ensemble de l’eau consommée de manière directe ou indirecte : en partant de la production de matières premières jusqu’à la fin de vie du produit. Elle englobe les activités humaines domestiques, industrielles et agricoles et leurs impacts sur l’eau en se basant sur trois critères d’évaluation. Ces critères regroupent :

  • l’empreinte eau bleue : consommation des eaux de surface et des eaux souterraines ;
  • l’empreinte eau verte : consommation des eaux de pluie ;
  • l’empreinte eau grise : volume d’eau utilisé pour diluer les polluants.

Succès et perspectives

L’accroissement des échanges internationaux a conduit à une multiplication des déplacements d’eau virtuelle. Ainsi plus de 20% de l’eau utilisée quotidiennement pour les besoins humains est déplacée hors de son bassin versant d’origine.

L’empreinte eau, en étant généralisée, apporterait de nouveaux éclairages sur notre consommation d’eau. Elle servirait d’indicateur afin de caractériser la pression exercée par les activités humaines sur la ressource en eau : en rendant visible l’eau directe et indirecte utilisée. En allant plus loin, cette empreinte pourrait permettre d’agir sur la répartition de l’eau selon ses usages (vitaux, secondaires ou surconsommation) et éventuellement permettre de réajuster sa tarification.




Contact





Début du projet : 2007



Cette initiative est présente dans les parcours suivants

  • Alternatives dans le domaine de l'industrie
    Parcours : Eau et Climat : Rendons l'eau à la terre pour restaurer le climat !