Une seule planète
Une Seule Planète, pour des transitions solidaires Bouton menu

Africa Unite

Publié par Paracchini
Liberté de circulation
Education populaire    Migrations    Migrants   


Contexte de l'initiative

En 1994, au lendemain de la fin de l’apartheid, les frontières de l’Afrique du Sud s’ouvrent et les premiers migrants originaires d’autres pays du continent s’installent. Plus instruits, mieux formés aux métiers jusque là interdits aux noir d’Afrique du Sud, les migrant·e·s ouvrent des commerces et gagnent leur vie, attisant la jalousie des habitants historiques des bidonvilles. Cette hostilité conduit jusqu’à des actes violents qui sèment plusieurs victimes lors de véritables “chasses au noir” de la part des habitants des bidonvilles.

Détail du projet

Au début des années 2000, dans les bidonvilles de Newcross Road et Gugulethu, au Cap, des jeunes migrants organisent une réunion avec une cinquantaine de jeunes autochtones. C’est la première d’une série qui amènera à la création de l’association Africa Unite. « Parmi nos activités, nous proposons du partage de compétence. Par exemple, les migrants peuvent apprendre les maths aux noirs d’Afrique du Sud pour qui elles étaient un tabou au temps de l’apartheid, explique Zoé Tshikaya Nkongolo, migrant congolais directeur de l’association. Les Somaliens sont très doués pour le commerce et peuvent partager des notions d’entrepreneuriat alors que les cours de français sont aussi très appréciés ».

Succès et perspectives

L’association forme chaque année plusieurs centaines de jeunes amenés à devenir des animateur·trice·s du dialogue intercommunautaire dans leur quartier, que ce soit en Afrique du Sud ou dans une dizaine de pays voisins, où Africa Unite exporte déjà sa méthode.



bouton Facebook   bouton Twitter


Localisation

Afrique du Sud

Infos pratiques

Début du projet : 2000

Contact

https://africauniteblog.wordpress.com/ https://africauniteblog.wordpress.com/