Une seule planète
Une Seule Planète, pour des transitions solidaires Bouton menu

Avec le Community Land Trust Bruxelles, construisons la ville de demain sur un terrain commun ! bouton Facebook bouton Twitter

Publié par Emilie Chopard
Habiter le monde autrement Partage durable des ressources
LogementHabitat socialCommunity Land TrustCommonsHabitat coopératifBiens communs


Contexte de l'initiative

Une sévère crise du logement affecte Bruxelles depuis les années 2000 : doublement des prix de l’immobilier en 10 ans, déficit criant de logements sociaux, part des revenus affectée aux loyers trop importante, bâti non conforme aux règles de salubrité… On observe également une forte poussée démographique, couplée d’un très grand cosmopolitisme.

Des associations, citoyens et militants se sont alors réunis afin de chercher une réponse durable à la crise du logement, tout en prenant en compte l’aspect multiculturel qui caractérise Bruxelles. C’est ainsi qu’ils ont découvert le modèle Community Land Trust. Créé dans les années 1970 aux Etats-Unis par des défenseurs des droits civiques des Noirs Américains (notamment Slater King, cousin de Martin Luther King), il a été entériné dans les années 1980 grâce à l’appui de Bernie Sanders qui voyait dans ce modèle une alternative d’avenir à l’inflation des prix du foncier.



Détail du projet

Qu’est-ce qu’un Community Land Trust ?

Le modèle Community Land Trust considère le sol comme un bien commun qu’il faut préserver, notamment de la spéculation, et qui doit être géré par la communauté pour le bien-être de la communauté.

Le Community Land Trust Bruxelles se base sur les principes suivants :

  1. La séparation du sol et du bâti : Le CLTB acquiert, possède et gère des terrains dont il reste toujours propriétaire et y construit des logements qu’il vend à des particuliers. Comme la valeur du sol n’est plus prise en compte, le logement est alors moins cher.
  2. Le maintien perpétuel des biens accessibles aux revenus les plus bas : Lorsqu’un propriétaire souhaite vendre son bien, il doit le faire à un prix plafonné. Il pourra alors récupérer la totalité de ce qu’il a investi et environ 25% de la plus-value. Les 75% restants correspondent à la plus-value foncière et seront déduits du prix de revente du bien. Ce mécanisme, qui considère le sol comme un bien commun, permet d’éviter la spéculation immobilière et de rendre accessibles des logements de qualité pour des faibles revenus, génération après génération.
  3. Une gestion tripartite : Le CLTB s’attache à ce que les intérêts de tous les acteurs de son développement soient représentés au sein de son Conseil d’Administration. Il est ainsi composé de manière équitable par des habitants CLTB, des représentants des pouvoirs publics, et des représentants de la société civile (riverains, associations partenaires, sympathisants…).

 

Mise en place des projets

Le CLTB travaille en étroite collaboration avec des associations de terrain et avec les futurs habitants dans une démarche participative, émancipatrice et inclusive.

Le processus participatif prend une place centrale dans l’élaboration de tous nos projets et est en premier lieu centré sur l’implication des futurs habitants dans le projet architectural de leurs futurs logements. Ils contribuent ainsi à la rédaction d’un cahier de recommandations destiné au futur architecte.

Des groupes de travail sont également mis en place autour de trois grandes thématiques : la gestion de l’énergie, le vivre-ensemble au sein de la copropriété, et l’ouverture au quartier. Ces groupes de travail ont pour objectif l’autonomisation des futurs copropriétaires, une gestion saine et sereine de la copropriété, et la bonne intégration au sein des quartiers. Nous cherchons également à valoriser et dynamiser les quartiers au sein desquels les projets sont mis en place, tout en luttant contre la gentrification.



Succès et perspectives

5 ans après la création du CLTB, nos projets fleurissent à Bruxelles. En effet, 5 projets, correspondant à 78 logements sont en cours, et un immeuble de 9 logements est d’ores et déjà habité.

6 autres projets sont en étude ou sur le point d’être lancés.

Plus de 300 ménages sont sur liste d’attente pour devenir propriétaires d’un logement CLTB.

>> Découvrez nos projets à Bruxelles !

Au-delà de la création de logements, nous avons une vision plus globale de la situation du logement à Bruxelles. En effet, nous considérons l’accès à un logement de qualité comme levier primordial du développement personnel et de la cohésion sociale. Nous pensons que notre action ne peut pas se limiter à la production de logements mais doit s’étendre à « l’empowerment », l’émancipation des ménages et à l’amélioration des territoires sur lesquels nous sommes actifs, c’est pourquoi nous construisons également des espaces communautaires qui répondent aux besoins de tous les Bruxellois.

Ce modèle de projets fédérateurs, participatifs et inclusifs, alternatifs et innovants, suscite un grand engouement à Bruxelles. Notre liste d’attente de ménages candidats-propriétaires s’allonge et nous sommes toujours en recherche de moyens pour financer de nouveaux projets, et de terrains où les mettre en place.



Localisation

Belgique


Contact







Début du projet : 2012

Galerie photos