Une seule planète
Une Seule Planète, pour des transitions solidaires Bouton menu
Chargement...
Chargement de l'étape en cours...

Retour vers les zones humides

Les zones humides sont des terres qui sont imprégnées ou recouvertes d'eau douce, salée ou saumâtre, de façon permanente ou temporaire. Les zones humides peuvent être de différentes formes : continentales, littorales ou aménagées et regroupent une grande diversité : marais, tourbières, bras secondaires et morts des rivières et fleuves, forêts alluviales et inondées, mangroves… En plus d’avoir un rôle écologique énorme (épurateur de l’eau et filtre des substances toxiques, niches écologiques et refuges pour de nombreuses espèces), ces zones jouent un rôle clé dans la régulation du cycle de l’eau :

  • zones de tampons lors des phénomènes hydrologiques intenses (crues, tsunamis, inondations) ;
  • réservoirs pendant les périodes d’étiages (période de l'année où le niveau d'un cours d'eau est le plus bas) ou les épisodes de sécheresses.

Leur préservation est donc essentielle face au changement climatique car elles sont sources d’atténuation par leur capacité à stocker le carbone et de protection contre les évènements climatiques extrêmes et contre l’érosion des berges et du littoral.

Zones humides, zones utiles : agissons ! © Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse (c)

Jugées comme inutilisables à des fins productives, ces zones ont rapidement diminué face à la pression des activités humaines. L’aménagement du territoire en favorisant l’enfermement des rivières et la mise en place de système de drainage a ainsi conduit à l’assèchement et le remblaiement des zones humides

Cependant, face aux nombreux services écosystémiques rendus par les zones humides et face à leur pouvoir de régulation du cycle de l’eau, il est aujourd’hui indispensable de leur rendre leur place et leurs fonctions. La cohabitation entre zones humides et activités humaines est possible :

  • en valorisant ces zones riches pour d’autres activités comme l’agriculture : mise en culture et zone de pâturage selon les périodes de l’année ;
  • en couplant les techniques de phytoépuration aux zones humides pour assurer un traitement de ces eaux et favoriser leur retour dans le cycle de l’eau ;
  • lieu de vie et de loisirs, l’aménagement des villes peut intégrer ces espaces afin de les rendre accessibles à tous.

Ressources







Fermer le volet
Fermer le volet