Une seule planète
Une Seule Planète, pour des transitions solidaires Bouton menu
Chargement...
Chargement de l'étape en cours...

Le commerce équitable agit pour l’égalité

L’émancipation des femmes et la promotion de l’égalité femmes-hommes convergent avec plusieurs des principes fondamentaux du commerce équitable : l’empowerment des êtres humains, la réduction de la pauvreté des populations les plus vulnérables, la recherche de justice sociale, etc.

Le commerce équitable dispose aujourd’hui d’outils concrets et de réseaux pour promouvoir plus d’égalité entre les femmes et les hommes :

  •  Les principales fédérations internationales et labels de commerce équitable (Fairtrade International, la World Fair Trade Organization, Symbole des Producteurs Paysans) ont fait de l’égalité femmes-hommes un sujet prioritaire et établi des stratégies ambitieuses. Des critères de non-discrimination de genre sont inscrits dans tous
  • L’émancipation économique est un levier puissant pour faire avancer les droits des femmes. De nombreuses success stories existent et font la démonstration que l’accès des femmes à des emplois durables et de qualité et à une rémunération décente dans les filières équitables leur permettent de gagner de l’autonomie, de la mobilité, de la confiance en soi et renforcent ainsi leurs capacités à défendre et négocier leurs droits.
  • De plus, le commerce équitable ne se résume pas à un segment de marché, il s’agit bien d’un mouvement social qui souhaite promouvoir un modèle de société basé sur la justice sociale grâce à une économie plus juste et un partage de la valeur dans les filières. L’égalité femmes-hommes apparaît à la fois comme une condition nécessaire et un moyen pour atteindre cette justice sociale.

Par Emilie Durochat, responsable Partenariats & développement et référente genre de Commerce Equitable France (http://www.commercequitable.org/)

Le principe 6 du commerce équitable

L'un des 10 principes du commerce équitable :

Principe #6 : « Engagement à la non-discrimination, l’égalité des genres, le renforcement économique des Femmes et la liberté d’association »

  • L’organisation ne fait pas de discrimination à l’embauche pour la rémunération, pour l’accès à la formation, la promotion, les licenciements ou les départs à la retraite qui soit basée sur la race, la caste, l’origine, la religion, le handicap, l’orientation sexuelles, l’appartenance à un syndicat, l’affiliation politique, le statut HIV ou l’âge. 
  • L’organisation a une politique claire et un plan pour promouvoir l’égalité des genres qui assures que les femmes comme les hommes ont la capacité d’avoir accès aux ressources dont ils ont besoin pour être productifs et ont la capacité d’influencer plus largement l’environnement politique de régulation et institutionnel qui dessine leurs vies et leurs conditions de vie.
  • Les institutions et les statuts de l’organisation permettent et rendent possible aux femmes de devenir des membres actifs de l’organisation selon leur propre droit (lorsque c’est une organisation basée sur des membres), et de prendre des positions de leader dans la structure de gouvernance indépendamment de leurs statut de femmes vis-à-vis des droits de propriétés par exemple des fermes ou des terres.
  • Là où les femmes sont employées au sein de l’organisation, même lorsque c’est à titre informel, elles reçoivent un salaire égal à travail égal. L’organisation reconnait pleinement les droits du travail aux femmes et s’engage à ce qu’elles reçoivent tous les bénéfices liés à leur statut d’employées. L’organisation prend en considération les besoins spécifiques en termes de santé et de sécurité des femmes enceintes et des mères allaitantes.

Ressources







Outils









Les commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur cette étape.





Ajouter un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.







Fermer le volet
Fermer le volet